• Thèse soutenue le :
  • 2017-12-08
  • faculté des sciences

Résumé

Cette thèse contribue au développement de formalismes efficaces pour représenter l’information incertaine. Les formalismes existants tels que la théorie des probabilités ou la théorie des possibilités sont parmi les cadres les plus connus et utilisés pour représenter ce type d’information. Différentes extensions (e.g. théorie des probabilités imprécises, théorie des possibilités à intervalles) ont été proposées pour traiter des informations incomplètes ou des connaissances mal-connues, ainsi que pour raisonner avec les connaissances d’un groupe d’experts.

Les contributions de cette thèse sont divisées en deux parties. Dans la première partie, nous développons le conditionnement dans le cadre des possibilités à intervalles et dans le cadre des possibilités ensemblistes. Conditionner dans le cadre standard diffère que l’on considère l’échelle possibiliste qualitative ou quantitative. Notre travail traite les deux définitions du conditionnement possibiliste. Ce qui nous amène à étudier une nouvelle extension de la logique possibiliste, définie comme logique possibiliste ensembliste, et son opérateur de conditionnement dans le cadre possibiliste qualitatif. Ces résultats, plus spécialement en termes de complexité, nous amène à étudier les transformations, plus précisément des transformations du cadre probabiliste vers le cadre possibiliste. En effet, nous analysons des propriétés les tâches de raisonnement comme la marginalisation et le conditionnement. Nous nous attaquons aussi aux transformations des probabilités imprécises vers les possibilités avec un intérêt particulier pour l’inférence MAP.

Composition du jury

  • Gabriele Kern-Isberner - Professor at TU Dortmund University (Rapporteur)
  • Gabriella Pasi - Professor at the University of Milano-Bicocca (Rapporteur)
  • Hélène Fargier - Directeur de Recherche CNRS à l’IRIT - Université Paul Sabatier (Examinateur)
  • Eric Lefevre - Professeur au LGI2A - Université d’Artois (Examinateur)
  • Philippe Leray - Professeur au LS2N - Université de Nantes (Examinateur)
  • Salem Benferhat - Professeur au CRIL - Université d’Artois (Directeur de thèse)
  • Karim Tabia - Maître de conférences au CRIL - Université d’Artois (Encadrant)