• Co-encadrant de thèse :
  • Élise Bonzon

Ce travail de thèse s’inscrit dans le cadre du projet ANR AMANDE (Advanced Multilateral Argumentation for DEliberation) visant à utiliser l’argumentation dans des situations réelles. En effet, une application importante avec un grand impact potentiel est lié au système de débat émergeant sur le web ; c’est le cas par exemple de DebateGraph et DebateBase. Le succès de ces plates-formes semble suggérer qu’elles peuvent devenir une source importante d’informations, de la même manière que Wikipédia actuellement. Par exemple, DebateGraph a été utilisé afin de produire des graphes pour le journal britannique “The Independent” ou encore pour des talk-shows sur CNN, et est soutenu par la Maison Blanche, la Commission européenne et d’autres institutions. Ces systèmes de débat sont cependant encore à leurs débuts. Pour le moment, ce sont principalement des interfaces où les gens peuvent donner des arguments pour ou contre une question donnée sans aucun traitement particulier de ces arguments. Dans la littérature, seuls Joao Leite et Joao Martins [LM11] ont proposé une méthode d’ordonnancement possible entre ces arguments. Cette méthode s’applique à un système d’argumentation sur lequel il est possible de voter (positivement ou négativement) sur les arguments et sur les attaques, appelé système d’argumentation social (SAF). Le but de cette thèse est donc de fournir des capacités de raisonnement/décision automatiques à ce genre de plates-formes.

Dans cette thèse, le travail sera divisé comme suit :

  • Commencer par effectuer un état de l’art des différentes sémantiques graduées [AB13, CL05, MT08] utilisées dans le cadre des systèmes d’argumentation de Dung [Dung95] où seuls les arguments et les attaques sont pris en considération.
  • Confronter les différentes sémantiques existantes dans le cadre standard en se basant sur les différentes propriétés déjà proposées ; éventuellement en proposer de nouvelles afin de caractériser des familles de sémantiques.
  • Adapter (si possible) les sémantiques sélectionnées au cadre des SAF et/ou proposer de nouvelles sémantiques.
  • Inclure la possibilité d’effectuer des choix stratégiques dans les SAF (Vaut-il mieux ajouter une attaque, un vote positive, … afin d’améliorer le statut d’un argument par exemple).

Références bibliographiques

  • [LM11] J. Leite and J. Martins, Social abstract argumentation, (IJCAI’11), 2011
  • [Dung95] Phan Minh Dung. On the acceptability of ar- guments and its fundamental role innonmonotonic reasoning, logic programming and n-person games. Artificial Intelligence, 77(2):321–358, 1995.
  • [AB13] L. Amgoud and J. Ben-Naim, Ranking-based semantics for argumentation frameworks(SUM’13), 2013
  • [CL05] C. Cayrol and M.-Ch. Lagasquie-Schiex, Graduality in argumentation, Journal of ArtificialIntelligence Research, 2005
  • [MT08] P. Matt and F. Toni, A game-theoretic measure of argument strength for abstract