2019-11-26 • salle des thèses, Faculté des sciences Jean Perrin

Résumé

La tendance actuelle vers des applications intelligentes pour l’exploitation de grands ensembles de données pousse pour une meilleure compréhension des fondements théoriques et pratiques du raisonnement sur les ontologies formelles. Malgré les progrès réalisés au cours des dernières décennies dans le développement des logiques de description, les fondements de base des ontologies, de nombreux aspects importants du raisonnement humain dans ce cadre ont été négligés ou partiellement traitées. Dans cette monographie pour mon habilitation à diriger des recherches je décris comment on peut concilier le raisonnement non monotone avec les logiques de description afin d’obtenir des technologies sémantiques améliorées. En particulier, je montre comment on peut concevoir de nouvelles méthodes logiques générales avec lesquelles on peut formaliser, mieux comprendre et traiter les différents aspects et nuances du raisonnement non monotone à tous ses niveaux. Le résultat des travaux ici décrits est un cadre général et plus robuste pour le raisonnement sur des ontologies qui peut servir comme base théorique plus solide pour des systèmes intelligents plus efficaces.

Jury

Rapporteurs

  • Franz Baader, TU Dresden
  • Hans van Ditmarsch, CNRS, Nancy
  • Odile Papini, Univ. Marseille

Examinateurs

  • Stéphane Demri, CNRS, Paris
  • Sébastien Konieczny, CNRS, Lens
  • Pierre Marquis, Univ. Artois, Lens
  • Marie-Laure Mugnier, Univ. Montpelier
  • Leon var der Torre, Luxembourg