• PhD defended on :
  • 2011-12-02
  • IUT de Lens (Amphithéâtre SRC)

vendredi 02/12/2011 à 10h30, IUT de Lens (Amphithéâtre SRC)

Résumé

Cette thèse s’inscrit dans le domaine de l’Intelligence Artificielle symbolique. Elle y traite d’une question fondamentale liée à la représentation des connaissances et des raisonnements à base de logique. Plus précisément, elle s’intéresse au problème pouvant se produire lors de l’insertion dans un ensemble de croyances d’une information qui peut déjà en être déduite. Comment faire en sorte que cette nouvelle information vienne préempter les informations qui permettent son inférence ? Supposons par exemple qu’un ensemble de prémisses contienne l’information “Si l’interrupteur est enclenché alors la pièce est éclairée”. Il est naturel d’espérer que l’ajout d’une règle additionnelle, en un sens plus précise que la première, et qui exprime que “Si l’interrupteur est enclenché et si l’ampoule n’est pas cassée alors la pièce est éclairée”, puisse venir la préempter. En effet, il ne doit plus être suffisant de savoir que “L’interrupteur soit enclenché” pour en conclure que “La pièce est éclairée” : il faut aussi que “L’ampoule ne soit pas cassée”. Remarquons que la seconde règle est consistante avec la première et que les cadres de logiques non monotones et de révision de croyances ou de mise à jour ne traitent pas a priori de ce problème. Nous adressons d’abord cette question dans le cadre de la logique classique et ensuite dans un cadre plus général de représentation à base de logiques non monotones, et particulièrement de celles permettant la représentation de règles avec exceptions reposant sur des tests de consistance.

Composition du jury

  • Odile Papini, Professeur des Universités, Université d’Aix-Marseille (rapporteur).
  • Marie-Christine Rousset, Professeur des Universités, Université de Grenoble & IUF (rapporteur).
  • Philippe Besnard, Directeur de Recherche, IRIT CNRS Toulouse (co-directeur de thèse).
  • Éric Grégoire, Professeur des Universités, Université d’Artois (co-directeur de thèse).
  • Sylvain Lagrue, Maître de Conférences, Université d’Artois.
  • Pierre Marquis, Professeur des Universités, Université d’Artois.
  • Daniel Le Berre, Maître des Conférences & HDR, Université d’Artois.